>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies
             

Contact

 

Fandephoto.net






 

Accueil

 

FORUM
 
Les appareils photo numériques
 
Les principaux accessoires
 
La compression de vos photos
 
Les filtres
 
La macro
 
La technique de digiscopie
 
Les logiciels gratuits
 
Lexique photo
 
Photographes
 
Publications
 
Vos photos
 
Collection Oiseaux
 

 

 

 

La compression de vos photos

 

 

Compression = perte de qualité ?

 

Les photos numériques nécessitent un volume de stockage important, ce qui affecte encore les performances de nos ordinateurs et des réseaux internet ou intranet.
Il faut donc comprimer les informations pour les rendre plus accessibles. Quand on manipule des photos, la qualité finale est liée aux techniques de compression.
Le choix d'un format de fichier n'est pas suffisant. Il est indispensable de comprendre un minimum les techniques de compression pour choisir les paramètres qui vous donneront les résultats attendus.
Les méthodes de compression sont nombreuses. On peut les grouper dans 2 catégories, la compression non destructive et la compression destructive.

 

La compression non destructive conserve la totalité des informations numériques. C'est celle qui est employée, par exemple, pour les fichiers programmes zippés.
Il faut restituer tous les données sans aucune perte. Les taux de compression sont généralement faibles de 1 à 4. Le format .tiff offre cette possibilité pour les images.

 

La compression destructive tient compte des caractéristiques des équipements et de l'oeil ou de l'oreille (fichiers musicaux). On ne conserve pas les signaux qui sont peu ou pas perçus.
On peut alors obtenir des taux de compressions qui s'échelonnent de 10 à 1000 ou plus. C'est le mode de compression habituel des photos.
Les logiciels qui permettent de comprimer sont généralement appelés des codecs (pour COmpression DECompression).
Il existe des codecs spécialisés pour chaque type de contenus multimédia (images, sons, vidéos) puisque ces techniques tiennent compte des caractéristiques de nos yeux ou de nos oreilles.

 

La compression des photos

 

Une photo numérique est représentée par une succession de points (pixels). La couleur de chaque pixel est représentée par un nombre de bits qui va de 1 (noir ou blanc) à 24 (16 millions de couleurs différentes) ou même 32 (4 milliards de couleurs !).
Aujourd'hui un écran standard de PC compte 1024x768 pixels. Anciennement, on se satisfaisait de 640x480 ou 800x600 qui était grosso modo la définition d'une image de télévision.
Une image de la taille d'un écran 1024x768 en 16 millions de couleurs (24 bits soit 3 octets par pixel) nécessite 1024x768x3=2359296 octets soit 2,4 Moctets.
C'est plus que le contenu d'une disquette 3"1/2 ! Ce format brut est le format des fichiers avec l'extension .bmp.

Pour réduire la taille d'une photo, il existe plusieurs solutions :

- Réduire le nombre de pixels :
En effet si l'image est utilisée sous un format 210x140 (88200 octets), rien ne sert de conserver la définition originale. par rapport à l'image de référence de 2,4Mo, la taille du fichier est mécaniquement divisée par 27.

 

Image bmp réduite : 89 Ko avec 21789 couleurs

- Réduire le nombre de couleurs :
Si on passe à 256 couleurs, l'information de couleur est représentée sur 1 octet au lieu de 3. La taille du fichier image est encore divisée par 3 (29400 octets). On obtient un facteur de réduction global de 81. Cette méthode est de moins en moins utilisée car comme vous pouvez le constatez, l'oeil est assez sensible au nombre de couleurs quand on passe de 21789 couleurs différentes à 256. Si on passe en 16 niveaux de gris, on divise encore par 2, soit 15 Ko. Et avec seulement 1 bit par pixel, l'image fait 4 Ko mais elle est très dégradée.

 

Image bmp réduite : 30 Ko avec 256 couleurs, 15 Ko avec 256 niveaux de gris, 4 Ko en Noir et blanc.

- Utiliser un format de compression.
En utilisant le standard JPEG de compression, on obtient une image d'une taille de 9 Ko seulement, soit une division par 10 à format identique sans perte sensible de qualité ou un taux de compression de 270 par rapport au format initial !

 

Image bmp : 89 Ko avec 21789 couleurs 
Image jpg (compression avec faible perte) : 8 Ko avec 21789 couleurs

 

On voit donc que les 2 facteurs qui permettent le mieux d'ajuster la taille des fichiers image à leur emploi sont les dimensions et la compression en jpeg.

 

Comprimer une photo... oui mais comment ?

 

Il faut d'abord charger vos images sous la définition d'origine en nombre de pixels et en nombre de couleurs. C'est généralement un fichier avec l'extension .jpg, .bmp, raw (quelquefois .tiff) fourni par les scanners ou les appareils photo numériques.
On est sûr de conserver la qualité maximum mais aussi la taille maximum ! Et c'est justement cela qui nous embête...
Il faut ensuite choisir les dimensions de l'image pour le stockage. La plupart des logiciels (navigateurs, traitement de textes, ..) permettent d'afficher l'image avec des dimensions différente de l'original.
C'est très pratique mais très consommateur de ressources si les dimensions de l'image affichée sont beaucoup plus petites que les dimensions de l'image d'origine.
La meilleure solution consiste à redimensionner l'image originale à la taille de visualisation ou de stockage choisie (si elle est inférieure bien sûr).
La taille du fichier est mécaniquement divisée par le rapport des surfaces. Pour redimensionner, on a le choix entre faire un re-échantillonnage (Resampling) ou un changement de taille (Resize).
Le re-échantillonnage fait un calcul d'interpolation et donne de bien meilleurs résultats que le changement de taille qui supprime ou ajoute les pixels superflus.
Ensuite il faut comprimer. Je vous conseille d'utiliser systématiquement pour les photographies le format JPEG  qui conserve le nombre de couleurs et qui conserve une bonne qualité.
Le taux de compression JPEG est généralement paramétrable.

 

Quels logiciels utiliser ?

 

Pour faire toutes ces manipulations, il faut utiliser un logiciel de traitement d'images. Il en existe des dizaines.

Pour commencer, vous pouvez utiliser Picasa ou Photofiltre. ces logiciels sont gratuits, téléchargeables sur internet et incontournables pour la simplicité des opérations élémentaires.
Pour manipuler des groupes de photos, faire des traitements par lots et convertir d'un format dans un autre, je vous conseille l'excellent logiciel gratuit IrfanView. Il existe aussi XnView.

 

Pour créer ou retoucher des photos, je vous suggère le logiciel gratuit de manipulation d'images GIMP.
Le meilleur logiciel de traitement d'image pour faire des retouches ou des créations originales, c'est Adobe Photoshop mais il est cher et les manipulations sont complexes. A réserver aux experts.

 

Quelle taille adopter pour ces photos numériques ?

 

La taille d'une photo numérique dépend du nombre de pixels. On obtient la meilleure qualité en sauvegardant les photos à la définition nominale fournie par le capteur de l'appareil : 2272x1704 = 3 871 488 pour un appareil de 4 millions de pixels, 2048x1536 = 3 145 728 pour un appareil de 3.2 millions de pixels...
Ensuite, il faut travailler en fonction du but recherché. Avec un appareil de de 3.2 millions de pixels, pour une impression de qualité photo (1200dpi), il faut une image de 400ppi ce qui donnera une taille sur le papier de 5x4 pouces (12x10 cm).
La photo apparaîtra donc 4 à 5 fois plus grande sur l'écran. Pour afficher une photo dans une page web, en grande taille, une définition de 600x450 ou 800x600 pixels suffit.


Yves Wouters, Fandephoto.net

 

 

 

 

Ecureuil roux

 

Partenaires

 

RG-Photo

 

Bestofwebsites

 

 

Ecureuil roux

 

 


Accueil       Contact

 

© 2014-2018 Creawy